Musique

Gabriella – L’encre de tes yeux

Après Angèle, Gabriella, une autre jeune artiste, auteure-compositrice-interprète et violoniste, francophone (canadienne), pas encore très connue pour le moment, mais aussi très talentueuse. Découverte en France dans l’émission The Voice. J’aime bien sa version de la chanson de Francis Cabrel « L’encre de tes yeux ».

Puisqu’on ne vivra jamais tout les deux
Puisqu’on est fou, puisqu’on est seul
Puisqu’ils sont si nombreux
Même la morale parle pour eux

J’aimerais quand même te dire
Tout ce que j’ai pu écrire
Je l’ai puisé à l’encre de tes yeux

Je n’avais pas vu que tu portais des chaînes
A trop vouloir te regarder
J’en oubliais les miennes
On rêvait de Venise et de liberté

J’aimerais quand même te dire
Tout ce que j’ai pu écrire

C’est ton sourire qui me l’a dicté

Tu viendras longtemps marcher dans mes rêves
Tu viendras toujours du côté
Où le soleil se lève
Et si malgré ça j’arrive à t’oublier
J’aimerais quand même te dire
Tout ce que j’ai pu écrire
Aura longtemps le parfum des regrets

Mais puisqu’on ne vivra jamais tous les deux
Puisqu’on est fou, puisqu’on est seul
Puisqu’ils sont si nombreux
Même la morale parle pour eux
J’aimerais quand même te dire
Tout ce que j’ai pu écrire
Je l’ai puisé à l’encre de tes yeux

Par |2020-06-06T06:47:41+00:00juin 6th, 2020|Blog, Musique|0 commentaire

Angèle – Perdus

Un peu de musique pour se changer les idées ce week-end. Juste quelques chansons et artistes que j’aime bien ! Pour commencer, une chanteuse belge, populaire, talentueuse, sympa, que dire de plus ?! J’ai choisi cette chanson mais il y en a plein d’autres, allez donc voir sur youtube si vous ne la connaissez pas encore !

Perdus

On perd de l’altitude toi et moi
Loin de nous, où ni l’un ni l’autre n’ira
On perd notre aptitude, celle qu’on avait à rester fiers
Ni l’un ni l’autre ne l’a
On perd notre temps à se perdre tout le temps
Loin de nous, où ni l’un ni l’autre n’ira
Perdus, perdus, peur du temps

Perdus
Tous ces gens m’avaient prévenue
On descend, on l’a voulu
Perdus
Sans s’entendre sur notre but
On s’ennuie fort, on se tue
Perdus, perdus, perdus

Tous ces gens m’avaient prévenue
On se déchire, on se tue

Je vais avoir l’habitude mais ces derniers mois
J’ai flanché loin de toi loin de moi
Sans prendre la mesure de ce qui m’arrivait
Et c’est arrivé sans le voir venir
Notoriété oblige, j’y prends bien du plaisir
Même si j’y perds ma liberté
Vouloir trop réussir, la pression du succès
Les gens, les autres et nous qu’est-ce qu’on va devenir ?

Perdus
Tous ces gens m’avaient prévenue
On descend on l’a voulu
Perdus
Sans s’entendre sur notre but

On s’ennuie fort, on se tue
Perdus, perdus, perdus
Tous ces gens m’avaient prévenue
On se déchire, on se tue

Loin de nous, loin de nous, loin de nous, loin de nous
Où ni l’un ni l’autre n’ira
Loin de nous, loin de nous, loin de nous

Perdus
Tous ces gens m’avaient prévenue
On descend on l’a voulu
Perdus
Sans s’entendre sur notre but
On s’ennuie fort on se tue
Perdus, perdus, perdus
Tous ces gens m’avaient prévenue

On se déchire, on se tue

Ça me manque les jours tendres du début
À s’aimer pour la première fois
Loin de nous, loin de nous, loin de nous
Ni l’un ni l’autre n’ira

Par |2020-06-06T06:26:32+00:00juin 6th, 2020|Blog, Musique|0 commentaire

Caroline – Vianney

Il y a de nombreuses reprises de ce formidable texte de MC Solar Caroline. J’aime beaucoup cette interprétation très personnelle de Vianney même si il ne chante pas tout le texte. C’était en 2017.

Ici la version originale de MC Solar (1992)

Caroline

J’étais cool, assis sur un banc, c’était au printemps
Ils cueillent une marguerite, ce sont deux amants
Overdose de douceur, ils jouent comme des enfants
Je t’aime un peu, beaucoup, à la folie, passionnément
Mais à la suite d’une douloureuse déception sentimentale
D’humeur chaleureuse je devenais brutal
La haine d’un être n’est pas dans nos prérogatives
Tchernobyl, tcherno-débile ! Jalousie radio-active
Caroline était une amie, une superbe fille
Je repense à elle, à nous, à nos cornets vanille
A sa boulimie de fraises, de framboises, de myrtilles
A ses délires futiles, à son style pacotille

Je suis l’as de trèfle qui pique ton cœur
L’as de trèfle qui pique ton cœur
L’as de trèfle qui pique ton cœur
L’as de trèfle qui pique ton cœur, Caroline

Comme le trèfle à quatre feuilles, je cherche votre bonheur
Je suis l’homme qui tombe à pic, pour prendre ton cœur
Il faut se tenir à carreau, Caro ce message vient du cœur
Une pyramide de baisers, une tempête d’amitié
Une vague de caresses, un cyclone de douceur
Un océan de pensées, Caroline je t’ai offert un building de tendresse

J’ai eu une peur bleue, je suis poursuivi par l’armée rouge
Pour toi j’ai pris des billets verts, il a fallu qu’je bouge
Pyromane de ton cœur, canadair de tes frayeurs
Je t’ai offert une symphonie de couleurs
Elle est partie, maso
Avec un vieux macho
Qu’elle avait rencontré dans une station de métro
Quand je les vois main dans la main fumant le même mégot
Je sens un pincement dans son cœur, mais elle n’ose dire un mot

C’est qu’je suis l’as de trèfle qui pique ton cœur
L’as de trèfle qui pique ton cœur
L’as de trèfle qui pique ton cœur
L’as de trèfle qui pique ton cœur, Caroline

Claude MC prend le microphone genre « love story » raggamuffin
Pour te parler d’une amie qu’on appelle Caroline
Elle était ma dame, elle était ma came
Elle était ma vitamine
Elle était ma drogue, ma dope, ma coke, mon crack
Mon amphétamine, Caroline

Je repense à elle, femme actuelle, 20 ans, jeune et jolie
Remets donc le film à l’envers, magnéto de la vie
Pour elle, faut-il l’admettre, des larmes ont coulé
Hémorragie oculaire, vive notre amitié
Du passé, du présent, je l’espère du futur
Je suis passé pour être présent dans ton futur
La vie est un jeu d’cartes
Paris un casino
Je joue les rouges… cœur, Caro

Je suis l’as de trèfle qui pique ton cœur
L’as de trèfle qui pique ton cœur
L’as de trèfle qui pique ton cœur
L’as de trèfle qui pique ton cœur, Caroline

Par |2020-05-29T06:11:12+00:00mai 29th, 2020|Blog, Musique|0 commentaire

Pardon les sentiments – Vincent Delerm

Vincent Delerm a de nombreux talents : auteur-compositeur-interprète, arrangeur musical, auteur dramatique, photographe, vidéaste. Ces chansons parlent souvent de la vie quotidienne. Celle-ci est extraite de son dernier album : Panorama.

le site officiel

Pardon les sentiments

Tellement j’ai voulu éviter tellement
Les larmes aux yeux le cœur se décrochant
Pardon les sentiments
Pardon les sentiments

Tellement j’aurais voulu rester tellement
Garçon léger garçon pas encombrant
Pardon les sentiments
Pardon les sentiments

Et sur la peau c’est juillet
Et la nuit fait un effet
Tu parles de ta vie d’avant
Alors dans une ville en pente
Comme l’espérance est violente
Et pardon les sentiments

Tellement ce soir j’aurais aimé, tellement
Deuxième degré dandy désinvoltant
Pardon les sentiments
Pardon les sentiments

Tellement je connaissais le règlement
Cacher son jeu garçon glacé glaçant
Pardon les sentiments
Pardon les sentiments

Et sur la peau c’est juillet
Et tes lèvres font un effet
Tu parles d’un garçon avant
Alors dans une chambre en pente
Comme l’espérance est violente
Et pardon les sentiments

Tellement je relirai sur cet écran
Ce soir le message sauvegardé tellement
Pardon les sentiments
Pardon les sentiments

Et je m’enfuis dans le compartiment
Les larmes aux yeux le cœur se décrochant

Par |2020-05-28T16:42:22+00:00mai 28th, 2020|Blog, Musique|0 commentaire

Idée cadeau ?

 

Un joli cadeau à faire à un⸱e amoureux⸱euse de Jacques Brel : éditée par la Fondation Jacques Brel, la réédition du concert de Knokke en 1963, des adieux à L’Olympia en 1966, et de l’interview de 1971

Le site de la Fondation Jacques Brel

Jacques Brel en concert et en interview, plus vivant que jamais (franceinfo.fr)

Par |2020-05-22T12:29:43+00:00mai 22nd, 2020|Blog, Musique|0 commentaire

Corona minus – Aldebert

Une chanson pour aider les écoliers français à comprendre la situation et à appliquer les mesures de protection (je rappelle qu’en France, tous les enfants doivent respecter la distanciation sociale, même les plus jeunes).

Corona minus – Aldebert

Lavez-vous les 2 mains une demi-minute
En récré, prenez soin d’éviter les disputes
Respectez la distance avec tous les copains
D’un mètre, dit la science, et puis tout ira bien
Qu’vous soyez à Berlin, Strasbourg ou Hollywood

Prenez garde à toujours tousser dans votre coude
Evitez les balades dans les endroits bondés
Ne tombez pas malades, en voilà une idée !

Nom d’un petit pangolin,
Je sais pas ce qui me retient
D’envoyer sur Vénus, ce satané virus
Et, nom d’une chauve-souris,
Mais quand va-t-il filer d’ici
Déserter notre globe,
Ce satané microbe ?

La condition requise pour aller mieux demain
Ne faites plus de bises, ne serrez pas de mains
Et pour être peinards soyez mobilisés
Jetez votre mouchoir une fois utilisé
A l’école ou à la maison, restez zen et candides
Telle est votre mission et ce fichu COVID
Nous lâchera les baskets et nous crierons victoire
Partout sur la planète on fêtera son départ.

Nom d’un petit pangolin,
Je sais pas ce qui me retient
D’envoyer sur Vénus, ce satané virus
Et, nom d’une chauve-souris,
Mais quand va-t-il filer d’ici
Déserter notre globe,
Ce satané microbe ?
Déserter notre globe,
Ce satané microbe ?

Par |2020-05-22T09:09:59+00:00mai 22nd, 2020|Blog, Musique|0 commentaire

Ça va bien aller – Ginette Reno

Ginette Reno, un monument de la chanson québecoise (aussi connue en France) interprète avec d’autres une chanson de circonstances pleine d’espoir pendant le confinement au Québec.

Ça va bien aller

On frappe à ma porte
Non je n’ouvre pas
Je vous en prie
Ne m’approchez pas
Je suis bien trop fragile
Les temps sont difficiles
Pourtant ce soir, j’ai beau m’inventer
Des mots d’amour, des contes de fées
Je suis seule chez moi
Entendez-moi

Ça va bien aller
Ça va bien aller
On est faits plus forts que tout
Unis, ensemble jusqu’au bout
Ça va bien aller
Ça va bien aller
Car au bout du tunnel
Il y a un arc en ciel

Pour tous mes amis
Qui se battent aujourd’hui
Contre cette chienne de maladie
J’ai les chiffres en horreur
Ça me déchire le coeur
Pourtant ce soir
Si on prend soin de nous
J’ai encore espoir
Si nos anges tiennent le coup
Qu’on va tous pouvoir
Bientôt se revoir

Ça va bien aller
Ça va bien aller
On est faits plus forts que tout
Unis, ensemble jusqu’au bout
Ça va bien aller
Ça va bien aller
Car au bout du tunnel
Il y a un arc en ciel

Ce n’est pas la fin de nous
Ce n’est pas la fin de toi
Ce n’est pas la fin de tout
Chante avec moi

Ça va bien aller
Ça va bien aller
On est faits plus forts que tout
Unis, ensemble jusqu’au bout
Ça va bien aller
Ça va bien aller
Car au bout du tunnel
Il y a un arc en ciel

 

Par |2020-05-21T06:20:52+00:00mai 21st, 2020|Blog, Musique|0 commentaire

Croîs au printemps – Mathieu Chedid

Toute dernière création de Mathieu Chedid, une chanson d’après-confinement pour venir en aide aux plus fragiles (tous les bénéfices de cette (bonne) chanson irons au Secours populaire).

le site officiel : https://labo-m.net/

Croîs au printemps (Croître = Croire = Aimer)

Te souviens du temps de nos confinements
J’étais triste et hagard, ne sachant plus vraiment
Si les jours reviendraient, des grands rires et du vent
Tu m’as dit doucement qu’on avait en dedans
Toutes les solutions à nos questionnementsCroîs en l’amour
Comme on croit au printemps
Croîs en la vie
Comme on croit aux enfants
Croîs en chacun
Comme on croit au présent
Croîs en ton coeur
Comme on croit aux absents
Te souviens tu des jours de nos confinements
J’étais perdu, errant, ne sachant plus vraiment
Si les jours reviendraient, des voyages et des chants
Tu m’as dit simplement qu’il y avait là devant
Toutes les solutions à nos questionnementsCroîs en l’amour
Comme on croit au printemps
Croîs en la vie
Comme on croit aux enfants
Croîs en chacun
Comme on croit au présent
Croîs en ton coeur
Comme on croit aux absents

Te souviens tu des jours de nos confinements

J’avais les larmes aux yeux, ne sachant plus vraiment
Si les jours nous rendraient plus aimés, plus aimants
Tu m’as dit tendrement que j’avais maintenant
Toutes les réponses à mes questionnements

Croîs en l’amour
Comme on croit au printemps
Croîs en la vie
Comme on croit aux enfants
Croîs en chacun
Comme on croit au présent
Croîs en ton coeur

Croîs en l’amour
Comme on croit au printemps
Croîs en la vie

Croîs aux enfants
Croîs en chacun
Croîs en le présent
Croîs à ton coeur
Comme on croit aux absents

Par |2020-05-20T13:41:16+00:00mai 20th, 2020|Blog, Musique|0 commentaire

Benjamin Biolay – Comment est ta peine ?

Nouveau titre de Benjamin Biolay. Je suis fan !

J’ai lâché le téléphone comme ça
En ce beau matin d’automne pas froid
Ça ressemblait à l’été sauf que tu n’y étais pas

Puis j’ai regardé le ciel d’en bas
Indécis, voulais-je y monter ou pas ?
Mais savais que j’étais fait, que j’étais fait comme un rat

[Refrain]
Comment est ta peine ?
La mienne est comme ça
Faut pas qu’on s’entraîne
À toucher le bas
Il faudrait qu’on apprenne
À vivre avec ça
Comment est ta peine ?
La mienne s’en vient, s’en va
S’en vient, s’en va

J’ai posé le téléphone comme ça
J’peux jurer avoir entendu le glas
J’aurais dû te libérer avant que tu me libères, moi

J’ai fait le bilan carbone trois fois
Tu parlais de ta daronne sur un ton qu’tu n’aimerais pas
Tu ne le sauras jamais car tu ne l’écoutes pas

[Refrain]
Comment est ta peine ?
La mienne est comme ça
Faut pas qu’on s’entraîne
À toucher le bas
Il faudrait qu’on apprenne
À vivre avec ça
Comment est ta peine ?
La mienne s’en vient, s’en va
La mienne s’en vient, s’en va

Dis, comment sont tes nuits
Et combien as-tu gardé de nos amis ?
Comment est ta peine ?
Est-ce qu’elle te susurre de voler de nuit ?

Comment va ta vie ?
Comment va ta vie ?

(La même, comme ça, comme ci)

[Refrain]
Comment est ta peine ?
La mienne est comme ça
Faut pas qu’on s’entraîne
À toucher le bas
Il faudrait qu’on apprenne
À vivre avec ça
Comment est ta peine ?
La mienne s’en vient, s’en va
S’en vient, s’en va, s’en vient, s’en va

Par |2020-05-15T12:13:16+00:00mai 15th, 2020|Blog, Musique|0 commentaire